Littérature française : Ces orages-là – Sandrine Collette

Ça commence comme un film d’horreur : la forêt, la nuit, la peur, l’impuissance face un prédateur beaucoup trop fort et cette certitude de l’échec, de l’abandon, savoir que c’est perdu d’avance.

Clémence a rempli son coffre de quelques affaires, le strict nécessaire, avec une stratégie étudiée, révisée au millimètre près. Clémence part sans se retourner, sans laisser de trace, comme un léger vent qui soulève à peine un rideau. Et Clémence aménage dans son nouveau chez elle, discret et banal, un peu bancal, en mauvais état. Tout comme elle.

Car Clémence est de ces femmes qui ont été la proie de ceux que l’on appelle les pervers narcissiques. Ceux qui vous couvrent d’amour puis vous couvrent de coups en vous coupant de votre monde, de la réalité, qui vous coupent en morceaux.

Alors Clémence essaye de se reconstruire comme on ramasse les miettes d’un vase en porcelaine. Un nouveau nid, un nouveau travail, des nouveaux collègues. Et la solitude, l’espace, la perte de repaire.

Puis un jour, la lumière, d’abord légère et douce, plus intense ensuite. Puis enfin la vie…
Mais le danger n’est jamais bien loin…

Après le puissant Et toujours les forêts, Sandrine Collette revient avec un roman tout aussi intense et prenant. Entre son écriture parfois ronde et parfois tranchante et des personnages toujours aussi bien construits, la romancière nous embarque dans un fait de société trop répandu et mal identifié. Clémence se fait la voix de ces victimes encore peu écoutées…


Coup de cœur!


Chez Lattès – Commander

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s