Littérature française : Un loup quelques part – Amélie Cordonnier

IMG_0415

Ça commence par une petite tâche brune. Minuscule, insignifiante mais présente. A 5 mois de vie, un bébé ne peut pas avoir de grain de beauté lui annonce le pédiatre. Avez-vous des métis dans la famille? Non, pas que je sache…

Mais à quel point en est-elle sûre? C’est ainsi que la maman d’Esther et d’Alban se retrouve confrontée à l’inconnu, à l’inexplicable. Elle, qui a perdu sa propre père avant de devenir adolescente y voit comme un mauvais signe du destin. Et si son fils était malade? S’il disparaissait du jour au lendemain sans explication comme sa mère?

Alban est pourtant en parfaite santé. Il grandit en même temps que l’amour que lui porte sa mère diminue et s’affaiblit. Car il n’est pas le Bébé Cadum qu’elle imaginait, car il ne ressemble en rien à sa grande sœur, car il ne correspond pas au portrait de famille…

Une écriture tranchante et brutale pour une histoire qui ne se trouve pas dans les livres de maternité. Dans ce deuxième roman Amélie Cordonnier nous livre l’histoire d’une femme, d’une mère au bord de la folie et plongée dans ses tourments comme des tornades entre amour et haine.

Chez Flammarion Δ Commander

Une réflexion sur “Littérature française : Un loup quelques part – Amélie Cordonnier

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s