Littérature française : La femme qui ne vieillissait pas – Grégoire Delacourt

IMG_0155

Martine est un magnifique bébé aux proportions normales, choyée par ses parents. Une enfance heureuse et aimante jusqu’au jour du drame. Qui emportera la mère de Martine. Alors il faut se reconstruire, pas facile quand on est une petite fille et que toutes les questions ne peuvent pas être posées au papa. Et pourtant, il faut avancer. Alors on avance avec une nouvelle famille, une belle-mère aimante et un demi-frère perturbé. Puis on rencontre l’amour, on fonde une famille. Et on a l’âge de sa mère au jour de sa mort. Alors tout devient bizarre.

Encore une fois, Grégoire Delacourt parle « femme ». Quel talent et quel livre! Une écriture fluide et touchante pour une histoire émouvante et intrigante à la fois. Ce dernier roman nous emporte dans une histoire de famille et d’amour à laquelle on peut facilement s’identifier mais avec son petit plus qui fait toute la différence!

Une très belle histoire!

Chez Le livre de poche Δ Commander

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s