Littérature étrangère : Les petites robes noires – Madeleine St John

IMG_1586

Nous sommes à la fin des années 1950 à Sydney, dans le grand magasin FG Goode’s. Au deuxième étage, une équipe de petites robes noires s’affairent dans tous les sens à l’approche de Noël. Il y a Fay qui se semble plus croire au grand amour et pense avoir fait le tour de la question, Magda, qui ne se laisse pas marcher dessus et tient à son job comme à la prunelle de ses yeux et Lisa, la dernière arrivée, aussi maigre que réservée et qui vient là pour payer sa fac.

Entre crêpage de chignon et ajustement de la tenue, les vendeuses sont toutes tirées à quatre épingles et laissent derrière elles tous leurs problèmes quand elles se parent de cette robe noire qui est comme une tenue de scène.

Cette robe noire choisie avec soin mais qui ne flatte ni les silhouettes sveltes ni les silhouettes généreuses. Une robe noire à porter tous les jours pour gagner quelques sous dans un magasin où tout ou presque est beaucoup trop cher pour Lisa, Magda ou Fay mais qui leur laisse des étoiles dans les yeux…0

Dans un roman délicieusement bien écrit et plaisant à lire, Madeleine St John nous fait le portrait de ces nombreuses femmes du XXe siècle qui ne pouvaient prétendre à des postes hauts placés. Une vraie ambiance à la Mad Men version australienne!

Chez Albin Michel Δ Commander

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s