Littérature française : Où bat le cœur du monde – Philippe Hayat

IMG_1259

New York, 1946. Dinah est noire, jeune et étudiante. Pour payer ses études et avoir une chance de s’en sortir, elle se laisse tenter par un petit boulot au Mademoiselle, un bordel où les hommes viennent s’offrir une bulle hors du temps pour quelques dollars. Au Mademoiselle, il y a beaucoup de jolies jeunes filles qui font le bonheur de ces messieurs à qui on dit comme aux enfants : On touche avec les yeux!

Et au Mademoiselle, il y a aussi le clarinettiste, l’homme de l’ombre. Car un jeu comme celui-là ne peut être que masculin. Des morceaux de jazz sans parole qui bercent les passes de Dinah et des autres. L’homme à la clarinette ne se montre jamais, mais on le devine. Dinah l’imagine grand, noir, imposant, protecteur.

Tunis, 1937, Stella et son mari sont juifs et parents d’un petit Darius. A une période où les boulevards de la ville portent des noms français et où plusieurs religions se croisent, le père de Darius, libraire, va être pris a parti et y laisser sa peau. Darius fera également les frais de cette attaque et en sortira avec de nombreuses séquelles. Plus un seul mot ne sortira alors de sa bouche.

Son moyen d’expression sera son art : son talent et sa passion pour la clarinette…

Philippe Hayat signe là un second roman remarquable, délicieux et riche en apprentissage. Avec des personnages attachants, une bande son jazzy et un environnement culturel et social au destin difficile, Où bat le cœur du monde est avant tout une sublime histoire d’amour. Entre une mère et son fils, entre un homme et une femme, entre un artiste et son instrument.

Énorme coup de cœur!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s