Littérature étrangère : Ici n’est plus ici – Tommy Orange

IMG_1234

Qui sont ces Indiens d’Amérique des temps modernes? Ceux-là vivent à Oakland, dans la baie de San Francisco. Loin de l’image que l’on peut se faire de ces populations, Tommy Orange nous emmène dans une vie de tous les jours, bercée entre la pauvreté, l’alcool et les douleurs d’un passé mis à mal pas les peaux blanches qui les ont chassées de leurs terres.

Ces Indiens ont des noms de couleurs, d’animaux, des noms poétiques qui n’ont aucune logique. On les appelle Bear, Bird, Kingbird, Black, Brown, White. Il sont issus des Cherokee ou des Cheyennes et se réunissent pour un grand Pow-Wow, cette manifestation festive entre Indiens d’Amérique qui célèbre leur héritage et leurs ancêtres.

Douze personnages qui se croisent, se connaissent, font face à la violence, à la séparation, à la dureté d’un quotidien qui fait d’eux des humains qui ne doivent pas se mélanger aux autres.

Entre Bill Davis, Tony Loneman ou encore Dene Oxedene, Tommy Orange nous offre leur histoire à tous, l’histoire d’un peuple, l’histoire de traditions, de rites ancestraux. L’histoire de vies changées à jamais.

Dans son écriture rude et réaliste, Tommy Orange dévoile un grand roman de la littérature américaine.

Coup de cœur!

Chez Albin Michel Δ Commander

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s