Littérature étrangère : La maîtresse de Carlos Gardel – Mayra Santos-Febres

img_7158

A Porto-Rico, Micaela a grandit dans un milieu populaire, pauvre même, avec sa grand-mère, Mano Santa, guérisseuse. La meilleure guérisseuse de l’île!Celle dont elle a été l’ombre pendant son enfance et son adolescence alors qu’elle l’accompagnait au chevet des malades.

Jusqu’à la rencontre de cet homme, Carlos Gardel. Car ses hommes, à lui, de voudront que Mano Santa pour guérir la star du tango. Entre Micaela et Gardel ce sera bien plus qu’une rencontre, mais un corps à corps, un échange, une histoire. Sans lendemain, peut-être…mais de celles qui vous emportent et vous enivrent.

A côté de cela, Micaela est une jeune femme brillante et ambitieuse, en école de médecine tropicale avec pour lourd héritage ce fabuleux remède que la profession envie à Mano Santa, le coeur-de-vent.

Dans une écriture à la fois lente et douce, l’auteure nous emmène sur cette île lointaine de Porto-Rico, entre pauvreté et paillette, entre bidonville et effervescence des soirées.

L’histoire de tous ces personnages aussi attachants que vivants offre au roman un rythme que l’on ne souhaite pas laisser…

Coup de cœur!

 

Chez Zulma Δ Commander

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s