Bande dessinée : Le rire de l’ogre – Sandrine Martin d’après Pierre Péju

IMG_6628

A l’été 1963, Paul séjourne chez son correspondant allemand dans la ville de Kehlstein. Entre sortie avec ses nouveaux amis et apprentissage de la langue, Paul fait la rencontre d’une femme aussi hypnotique que mystérieuse, Clara. Brune aux yeux bleus, toujours habillée en rouge et se déplaçant comme dans un souffle, Paul tombe immédiatement sous le charme de cette femme qui ressemble à un mirage.

Lorsqu’il retourne à Paris, il pense ne jamais la revoir, jusqu’au jour où Clara débarque et qu’ils partagent un bout de vie et d’expérience ensemble.

Une vie comme dans un conte, trop beau pour être vrai, avec ses métaphores et ses bêtes étranges. Car entre la France et l’Allemagne, les plaies sont-elles pansées complètement en 1963?

Une bande dessinée déroutante et sublime par le trait haut en couleurs et marqué de Sandrine Martin. Entre l’histoire de deux jeunes gens au milieu d’une nouvelle jeunesse qui les entoure et ce personnage multi facettes qu’est Clara, quel message veut-on nous faire passer?

Une bande dessinée à la hauteur du roman encore très actuel de Pierre Péju.

Chez Casterman Δ Commander

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s